• Vincent Lapierre : LA RÉPRESSION DES GILETS JAUNES, ACTE IV - analyse rétrospective

    Le 8 décembre 2018,

    les Gilets Jaunes se donnaient rendez-vous pour la troisième fois sur les Champs Élysées afin de manifester pacifiquement contre Macron et son gouvernement…

    Mais c’était sans compter sur les autorités qui, après avoir tenté via les médias de dissuader les Gilets Jaunes de manifester, orchestrèrent une répression policière d’une rare violence.

    Dans quel but ?

    Vincent Lapierre et l’équipe du Média Pour Tous étaient sur place pour tenter de le comprendre.

    (Vidéo)

     

     

     

    ********************************

     

    « Une parole VRAIE - La France doit l'entendreLe 4ème pouvoir, la solution - On ne joue plus. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    mobilisation33
    Mercredi 9 Janvier à 23:34

    Quand on pense que parallèlement à cette répression sans précédent depuis de nombreuses décennies par son ampleur et sa violence les sinistres amateurs fantaisistes qui gouvernent la France envisagent très sérieusement d'organiser un "grand débat national" on reste interdit,abasourdi face à tant de mauvaiseté et d'imbécilité.En effet,avec le plus grand sérieux,ce gouvernement fantoche demande aux citoyens et citoyennes de ce pays d'adresser leurs doléances à leurs maîtres afin que ces derniers en prennent connaissance comme durant la période prérévolutionnaire.Il faut rappeler aux ignares qui prétendent "diriger" notre pays que la France n'est plus une monarchie et que nous ne sommes pas sujets de sa majesté.C'est pourquoi le "grand débat national" annoncé avec fracas et au moyen d'une grotesque médiatisation peut d'ores et déjà être considéré comme une énième tentative d'enfumage pour faire diversion,pour gagner du temps.La prévisible pantalonnade qui se profile ne peut en aucun cas se substituer à une réelle consultation des Français dans les urnes (référendum)sur la politique économique et sociale menée par ce gouvernement et les précédents.Dans le cas contraire les contestations s’étendront au point de paralyser le pays.Sans cette mobilisation massive ce gouvernement autoritaire dont la légitimité est de plus en plus sujette à caution (réellement soutenu par 6 % des votants selon un récent sondage !) continuera à imposer par la force ses « réformes » réactionnaires et nocives dont le peuple ne veut pas.

      • Jeudi 10 Janvier à 00:02

        Vous avez bien saisi la situation dans laquelle on veut nous mener  , mais j'espère que la masse du peuple aidant on ne se fera pas berner une fois de plus .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Tweets by cardinales1