• TRUMP & LES VACCINS OBLIGATOIRES - Interdiction ?

    TRUMP FAIT INTERDIRE LES VACCINS OBLIGATOIRES

     

    DONALD TRUMP

    EN NOVEMBRE 2017, PRESQUE UN AN APRÈS SON ÉLECTION,

    DONALD TRUMP A CRÉE UN DÉPARTEMENT

    POUR INTERDIRE LES VACCINS OBLIGATOIRES!”

     

    Par: Guilhem D'Arcadie

     05 mai 2020

    Le président Trump a créé une nouvelle division au sein du Bureau des droits civils de la santé et des services sociaux, en 2017, dans le but expresse d’interdire les vaccinations obligatoires dans tout le pays, et de garantir aux citoyens le droit de choisir leurs propres soins de santé.

    Avec la création de la division qui se nomme “Conscience et liberté religieuse”, le président Donald Trump a jeté les bases du démantèlement de tous les mandats de vaccination dans le pays. L’emprise de Big Pharma sur la santé de la nation est compromise.

    Si vous ne pensez pas que cette nouvelle division du Bureau de la santé et des services sociaux est un grand progrès dans le respect des choix de chacun, allez vivre dans des dictatures, si vous n’y êtes déjà, qui n’ont aucun respect pour vos choix et vous imposent des vaccins contre votre propre gré et surtout à vos enfants.

    La division “Conscience et liberté religieuse” offre à de nombreuses personnes et  organismes de défendre leurs droits constitutionnels. Les chrétiens et autres confession religieuses, les libertaires, ainsi que les libres-penseurs, ont un intérêt commun à lutter contre l’établissement de santé corrompu de Big Pharma.

     

    Les grands médias ont désespérément cherché à faire taire cette nouvelle. Le président, Donald Trump, s’efforce de garantir aux citoyens américains le droit de choisir leurs propres soins de santé, ce qui n’est pas le cas pour la France qui impose aux enfants en jeune age 11 vaccins étalés sur 2 ans . De trois vaccins, diphtérie, tétanos et poliomyélite ou DT-Polio, ils sont passés à 11 vaccins  comprenant la coqueluche, le ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole), Haemophilus influenzae type b, pneumocoque, méningocoque C et hépatite .

    Ces vaccins sont contestés par plus de 7000 professionnels de la santé. Une pétition en ligne menée par le Pr Luc MONTAGNIER et le Pr Henri JOYEUX appelle à revenir à la raison.

    C'est plus de 7000 professionnels de la santé craignent:

    • Des morts subites du Nourrisson, même si elles sont rares ;
    • Des maladies auto-immunes chroniques graves et handicapantes dans les années suivantes particulièrement du fait de la présence de quantités trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins ;
    • Des risques de cancers particuliers, des os, des muscles, des cartilages… que sont les sarcomes, extrêmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, détectés déjà chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.

    Les compagnies pharmaceutiques fournissent aux médias grand public un pourcentage énorme de leurs revenus publicitaires (il s’agit de “corruption ordinaire”). Les grandes sociétés pharmaceutiques dépensent beaucoup plus en publicité qu’en recherche. Il s’agit de centaines de milliards de dollars.

    Cette nouvelle division de HHS  (Health & Human Services – Santé et services sociaux) est un atout pour tous ceux qui croient en la liberté et en la liberté de choix pour rester en santé.

    Dans un communiqué de presse publié par le Bureau des droits civils du HHS, le directeur Roger Severino a déclaré:

    “La loi protégeant la liberté de religion et les droits de conscience ne sont que des mots vides de sens sur le papier s’ils ne sont pas appliqués.

    Personne ne devrait être obligé de choisir entre aider les personnes malades et vivre selon ses convictions morales ou religieuses les plus profondes, et la nouvelle division contribuera à garantir que les victimes de discriminations illégales trouvent justice.

    Pendant trop longtemps, les gouvernements, grands et petits, ont traité les demandes de conscience avec hostilité au lieu de les protéger, mais le changement arrive et il commence ici et maintenant”.

     Le secrétaire d’État à la santé et aux services sociaux par intérim, Eric Hargan, a également prononcé ces paroles remarquables:

     “Pendant trop longtemps, un trop grand nombre de ces professionnels de la santé ont été victimes de brimades et de discriminations en raison de leurs croyances religieuses et de leurs convictions morales, ce qui a amené beaucoup d’entre eux à se demander s’ils avaient un avenir dans notre système de santé. Lorsque des Américains fidèles sont victimes de brimades sur la place publique et dans le service public, lorsque le sectarisme peut s’épanouir, nous sommes tous perdants”.

    Qu’en est-il pour le sectarisme français? Nous savons maintenant que le président Macron se lie, entre autres, à Bill Gates qui veut imposer un vaccin mondial “contre le coronavirus” couplé d’une technologie permettant de pister chaque individu.

     Le président américain, Donald Trump, suite à l’épidémie du covid-19, semble beaucoup plus parler de vaccins et en prédit un pour la fin de l’année. Il est logique que si le choix des soins de santé s’applique dans un sens, il doit aussi s’appliquer dans l’autre.  On appelle cela d’un mot qui semble s’estomper peu à peu dans l’esprit des peuples, ce mot est “LIBERTÉ“. C’est à dire que celles et ceux qui croient que le vaccin pourrait les protéger doivent aussi avoir le droit de se faire piquer. Cependant, vouloir imposer un vaccin aux autres quand on a été soi-même vacciné est un non sens. Car si vous pensez, sous le prétexte fallacieux, que les personnes non vaccinées pourraient vous contaminer, c’est que votre vaccin ne vous immunise pas… pensez-y

    TRUMP & LES VACCINS OBLIGATOIRES - Interdiction ?

     

     

    MAINTENIR LES EXEMPTIONS DE VACCINS RELIGIEUX ET DE CONSCIENCE

    Par Children’s Health Defense Team

    Président:
    Robert Fitzgerald Kennedy junior

     

    Pour de nombreuses personnes et familles, les convictions religieuses et de conscience profondément ancrées jouent un rôle directeur dans les décisions relatives à la vaccination.

    Reconnaissant la primauté et la légitimité de ces croyances, 47 États sur 50 autorisent des exemptions de vaccination fondées sur la religion et/ou la conscience, et environ 1 à 6 % des enfants de maternelle bénéficient de telles exemptions.

    L’exemption religieuse affirme généralement que “l’administration d’agents immunisants est en conflit avec les principes ou les pratiques religieuses de la personne”. Les personnes qui demandent une exemption religieuse n’ont pas besoin d’appartenir à une église ou à une religion organisée particulière, mais les autorités peuvent leur demander de décrire le fondement religieux ou spirituel de leurs convictions concernant la vaccination. Les exemptions philosophiques ou de conscience, disponibles dans 18 des 47 États, stipulent généralement qu'”aucun étudiant n’est tenu de se faire immuniser si cela est contraire aux convictions de conscience de son/ses parents ou de son tuteur”.

    La législation relative aux exemptions spécifiques varie considérablement d’un État à l’autre. Dans certains États, les personnes qui demandent des exemptions de vaccination doivent remplir des conditions supplémentaires, telles que l’obtention d’une déclaration sous serment ou d’un acte notarié, ou recevoir une “formation sur les vaccins” de la part des prestataires de soins de santé. En cas d’apparition d’une maladie, un certain nombre d’États exigent que les élèves exemptés soient exclus de l’école.

    DIVISION: LIBERTÉ DE CONSCIENCE ET DE RELIGION

    Des institutions telles que l’Académie américaine de pédiatrie (AAP) et des partisans du vaccin tels que Richard Pan – tous deux redevables aux donateurs de l’industrie pharmaceutique – ne cachent pas leur désir de passer outre aux croyances religieuses et de conscience des parents en matière de vaccination. Conformément à son objectif d’aller vers “des politiques de vaccination et une application plus strictes”, Pan a été le fer de lance de l’adoption du projet de loi 2015 (SB-277) qui a révoqué toutes les exemptions de vaccins non médicaux en Californie. Avec l’adoption de ce projet de loi, la Californie a rejoint les deux seuls autres États (Mississippi et Virginie occidentale) à avoir supprimé ces exemptions.

    …LES INTIMIDATEURS NE DEVRAIENT PAS ÊTRE AUTORISÉS À FAIRE FI DES CROYANCES RELIGIEUSES OU DE CONSCIENCE SINCÈRES DES CITOYENS, …

    Reconnaissant que les fauteurs de troubles ne devraient pas être autorisés à passer outre les croyances religieuses ou de conscience des citoyens, le Département américain de la santé et des services sociaux (HHS) a annoncé le 18 janvier qu’il créait une division de la liberté de conscience et de religion au sein du Bureau des droits civils (OCR) du HHS. La nouvelle division aura pour mandat de faire appliquer “les lois fédérales qui protègent la conscience et le libre exercice de la religion et qui interdisent la coercition et la discrimination dans les services de santé et les services sociaux”.

    Jusqu’à présent, la plupart des informations concernant la nouvelle division OCR ont porté sur le rôle de cette division dans la défense des convictions morales ou religieuses des prestataires de soins de santé. Toutefois, la Division de la liberté de conscience et de religion a indiqué qu’elle pourrait également être disposée à recevoir et à répondre aux plaintes des citoyens qui ont été empêchés d’exercer librement leurs convictions de conscience et religieuses liées à la vaccination.

     

    C’EST UNE GRANDE OPPORTUNITÉ NON SEULEMENT DE CONSERVER LE DROIT DE REFUSER LES VACCINS POUR DES RAISONS RELIGIEUSES ET DE CONSCIENCE, MAIS PEUT-ÊTRE AUSSI DE RÉTABLIR LES EXEMPTIONS RELIGIEUSES ET/OU PHILOSOPHIQUES EN CALIFORNIE, EN VIRGINIE OCCIDENTALE ET DANS LE MISSISSIPPI.
    (…)

    Source: https://childrenshealthdefense.org

    --------------------------------

    Le site Web officiel de Health & Human Services
    Services: www.HHS.gov/Conscience

    LE HHS ANNONCE UNE NOUVELLE DIVISION DE LA CONSCIENCE ET DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE

    Le nouveau site web de la division “Liberté de Conscience et de Religion” dispose aussi d’un portail pratique pour déposer une plainte et encourage toute personne qui estime que ses droits religieux ou sa conscience ont été violés à le faire.

    Extrait:

    La Division de la conscience et de la liberté de religion a été créée pour rétablir l’application fédérale des lois de notre pays qui protègent les droits fondamentaux et inaliénables de conscience et de liberté religieuse. L’OCR est l’agence d’application de la loi au sein du HHS qui applique les lois fédérales protégeant les droits civils et la conscience dans les services de santé et les services humains, ainsi que la sécurité et la confidentialité des informations sur la santé des personnes. La création de la nouvelle division fournira au HHS la concentration dont il a besoin pour appliquer plus vigoureusement et efficacement les lois existantes protégeant les droits de conscience et de liberté religieuse, la première liberté protégée dans la Déclaration des droits.

    --------------------------------
     
    (*) Mise à jour: le 8 mai 2020, Donald Trump a affirmé que le coronavirus disparaîtra sans vaccin.
     
    --------------------------------

    UN APPEL À ENQUÊTES SUR LA “FONDATION BILL & MELINDA GATES“, FINANCIER DE L’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ (OMS), POUR FAUTE PROFESSIONNELLE MÉDICALE ET CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ SUR LE SITE “WE THE PEOPLE” DE LA MAISON BLANCHE

    Au jour de l’édition de cet article, il y a 489 968 SIGNATAIRES.
    Cliquez sur le lien pour voir la pétition Pétition - Nous Appelons À Des Enquêtes Sur Le "Bill & Melinda Gates Foundation" Pour Faute Professionnelle Médicale & De Crimes Contre L'Humanité

     We The People
     
     
    NOTE:

    LE PRÉSIDENT MACRON SE LIE AVEC BILL GATES:

    Le 16 avril, le président de la République unit, dans un partenariat, l’OMSle Fonds MondialUnitaidGavi, CEPIWellcome Trust,La Fondation Bill & Melinda Gatesla Banque MondialeMedecines Patent Pool pour renforcer la coordination internationale autour de l’OMS et construire une initiative multilatérale afin de gagner contre cette “pandémie”  (cit.: “En écrasant le temps et l’espace…) et développer des vaccins

     

    ****************

    En complément:

    Voici mes publications concernant votre santé,

    mais aussi .....**N'oubliez pas de connaître vos médicaments: Le dictionnaire des médicaments** 

    En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site  ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

    VOTRE santé - mes publications

    Cap Santé

     

    ****************

     

    « LOI AVIA : LA FRANCE MUSELÉELa santé des enfants NON vaccinés - Dr Berthoud »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Tweets by cardinales1