• Cherbourg : le président d’une association pro-migrants assassiné par un migrant

     

    Jean Dussine, tué à coups de barre de fer ce matin, chez lui, par un des migrants qu’il hébergeait.

     

    12 Mai 2020

    Cherbourg : le président d’une association pro-migrants assassiné par un migrant

     

     

     

    Christine Tasin

    Pas une larme pour Jean Dussine. 

    Parce qu’il était grand, majeur, suffisamment instruit pour réfléchir à ses actes et à leur portée.

    Parce que,  comme tous ceux qui, comme lui, luttent pour des illégaux entrent en France et y restent, il transforme notre civilisation, notre culture, concourt à notre appauvrissement, à notre disparition.

    Parce que, comme les autres, il est responsable des enclaves islamistes dans les quartiers, là où la loi et les policiers n’entrent plus. 

    Parce que, comme les autres, il est indirectement responsable du sort des filles musulmanes, et des filles musulmanes insultées et agressées si elles ne portent pas le voile. 

    Mais surtout parce qu’il est responsable du sang de nos enfants que des illégaux, qu’on les appelle migrants, demandeurs d’asile ou réfugiés ont versé.

    J’ai des larmes et des sanglots pour les morts du Bataclan, pour Nathalie, la fille que Patrick Jardin pleure chaque jour.

    J’ai des larmes et des sanglots pour Laura et Mauranne, égorgées sur un banc devant la gare Saint-Charles à Marseille.

    J’ai des larmes et des sanglots pour les vies arrachées à Nice un soir de feu d’artifice. 

    J’ai des larmes et des sanglots pour Julien Vinson, tué à Romans il y a quelques semaines.

    J’ai des larmes et des sanglots pour Timothy Bonnet, assassiné à Villeurbanne cet automne.

    J’ai des larmes et des sanglots pour les victimes du djihad en France. En octobre 2018, Maxime Lépante dénombrait déjà 255 morts et 1100 blessés dans le cadre du djihad… Combien d’immigrés en situation irrégulière parmi les auteurs, entrés et demeurés en France grâce aux bons soins de traîtres comme Jean Dussine ? 

    https://resistancerepublicaine.com/2018/10/19/liste-du-djihad-en-france-223-affaires-255-morts-1100-blesses-depuis-2015/

    .

    Pas une larme pour Jean Dussine, vous dis-je. Pas une. Juste l’écoeurement devant cet ensauvagement de la France. Juste le sentiment que, parfois une justice immanente tombe.

     

    Cherbourg : le président d’une association pro-migrants assassiné, un migrant afghan qu’il avait hébergé placé en garde à vue 

    Le drame a eu lieu ce mardi 12 mai au domicile de la victime, à Bretteville-en-Saire ( 50 ) : Jean Dussine, président de l’association cherbourgeoise d’aide aux migrants Itinérance, serait mort à la suite de « coups de barre de fer « ,  un migrant afghan est en garde à vue pour « meurtre ».

    Les faits ont eu lieu dans la matinée de ce mardi 12 mai au domicile de la victime, à Bretteville-en-Saire, au lieu-dit La Monteux ( 50), près de Cherbourg-en-Cotentin.  D’après des témoignages, « Jean Dussine dormait quand l’individu, un migrant afghan d’à peine 20 ans,  s’en est pris à lui à coup de barre de fer. Il n’a pu être ranimé. »

    Contacté, le procureur de la République Yves Le Clair  a confirmé l’arrestation d’un individu, un migrant afghan, qui a été placé en garde à vue pour homicide volontaire. La police scientifique est actuellement sur place.

    Jean Dussine était président de l’association cherbourgeoise d’aide aux migrants Itinérance depuis 2016.

    Cet enseignant à la retraite, ancien instituteur et directeur de l’école de Gonneville dans la Manche, hébergeait à son domicile des migrants. Ces derniers auraient donné l’alerte et permis l’arrestation de l’auteur présumé des faits. L’enquête devrait permettre de déterminer le mobile de cet homicide et les circonstances de ce drame.

    […]

    Le Maire de Cherbourg-en-Cotentin Benoît Arrivé a rendu hommage  à cet «  homme chaleureux, bienveillant et responsable, entièrement dévoué à la cause de ces hommes et de ces femmes dont il s’occupait sans relâche. » 

     Aménager un point d’eau, faciliter l’accès à des douches, augmenter les moyens de l’association ou plus récemment lorsqu’il a fallu accompagner des migrants pendant la pandémie, il a sans relâche cherché le soutien de la collectivité dans son combat. Soutien financier pour leur apporter de l’aide matérielle ou soutien politique lorsqu’il avait besoin de peser face à l’État notamment. Son humanité, les valeurs de solidarité qu’il avait chevillées au corps  et que nous partageons nous ont souvent convaincus de la justesse de son combat.

    « La politique d’accueil des migrants, généreuse et raisonnée, que notre ville a tissée depuis plusieurs années et qui fait référence en France a souvent été élaborée avec Itinérance et Jean Dussine. La relation pacifiée qu’il savait entretenir avec ses interlocuteurs, doublée de solides convictions, était  son meilleur atout et sa plus grande force de conviction. »

    […]

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/manche/cherbourg-cotentin/cherbourg-migrant-afghan-garde-vue-homicide-president-association-itinerances-1827866.html

     

    Je n’avais pas pleuré non plus pour Audrey, tuée en octobre dernier par le Soudanais en situation irrégulière qu’elle hébergeait et qui était devenu son compagnon

    https://resistancerepublicaine.com/2019/10/05/saint-ouen-une-jeune-femme-pro-migrant-poignardee-par-le-soudanais-quelle-hebergeait/

    .

    Je n’ai pas pleuré davantage  pour Bertrand Louiset qui hébergeait un migrant qui l’a tué de 28 coups de couteau début 2019

    https://resistancerepublicaine.com/2019/01/04/joue-les-tours-le-migrant-tue-de-28-coups-de-couteau-celui-qui-lheberge/

    .

    Je n’ai pas pleuré non plus pour Sophia Lösche, assassinée par un Marocain il y a deux ans…

    https://resistancerepublicaine.com/2018/06/21/de-la-pitie-pour-une-pro-migrants-assassinee-par-un-marocain-vous-rigolez-non/

    Il y a beaucoup de bonnes âmes assassinées par ceux qu’elles protègent. A leur place, je me poserais des questions sur la culture de ceux qu’ils protègent et nous imposent… Un ou 2 meurtres, ça peut entrer dans des statistiques ordinaires. Un si grand nombre, ça devrait interpeller et amener à plus de mesure, sinon pour soi, du moins pour les autres, pour le pas.  Et les quelques exemples ci-dessus ne sont que des gouttes dans un océan.

    Et je n’ai pas parlé de l’Allemagne…

    https://resistancerepublicaine.com/2019/09/25/allemagne-70-000-agressions-commises-par-des-migrants-recensees-sur-une-carte/

    https://resistancerepublicaine.com/2019/08/01/allemagne-lassassin-de-lenfant-de-8-ans-etait-un-modele-dintegration/

    https://resistancerepublicaine.com/2019/07/30/delinquance-en-allemagne-migrants-et-autres-demandeurs-dasile-coupables/

    C’est partout pareil, dans toute l’Europe qui ouvre ses portes à des clandestins, des gens qui se permettent d’imposer leur présence à des pays qui ne sont pas les leurs et qui, en sus, arrivent avec leur violence et leur détermination à tuer qui ne fait pas ce qu’ils veulent.

    Ma grand-mère avec son bon sens paysan, aurait dit « il l’a bien cherché »… 

     

     

    *********************************

    En complément:

     

    Sujets " BRÛLANTS " - mes publications

    DEFENDEZ votre Point de VUE 

     

    *********************************

     

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Tweets by cardinales1