• Je prophétise la fin de l’islam

     

    Je prophétise la fin de l’islam

    Sami Aldeeb

     Sami Aldeeb est un juriste d’origine palestinienne et de nationalité suisse. De 1980 à 2009, il a été responsable du droit arabe et musulman à l’Institut Suisse de Droit Comparé. Il dirige le Centre de droit arabe et musulman et enseigne dans différentes universités. Auteur d’un grand nombre d’ouvrages et d’articles, il a notamment publié en 2008 une édition bilingue du Coran (arabe — français) en classant les sourates par ordre chronologique

     

    Palestinien de culture chrétienne, laïc « sans être athée », Sami Aldeeb, professeur des Universités, directeur du centre de droit arabe et musulman, partage une vision iconoclaste des religions et surtout de celle dont il s’est fait un spécialiste, l’islam. Interview fleuve.

    Sami Aldeeb est un scientifique atypique, avec ce défaut des hommes qui en savent trop et qui voudraient que tout un chacun cherche à en savoir autant qu’eux. Dans le contexte de ces connaissances de pointe, tout peut être dit et rien ne doit choquer. C’est pourquoi la présente interview ne doit pas être vue comme une provocation gratuite dans le but d’offenser qui que ce soit, mais bien comme la présentation d’un point de vue original, celui d’un spécialiste incontesté de la question musulmane, qui voit cette idéologie comme certainement de trop à notre époque et s’interroge sur la véritable place à lui donner.

    Les idées se pressent dans le verbe de Sami Aldeeb, l’on croira peut-être reconnaître quelques contradictions, mais l’on ne pourra éviter son appel à se préserver des excès par la connaissance, à sauver le temps présent par le savoir.

    L’islam modéré est-il possible ? Un islam à l’européenne ? Christianisme, judaïsme, islamisme participent-ils d’un même principe ? Faut-il les considérer de façon uniforme ? Faut-il “désacraliser” le coran ? S’agit-il ou non de la parole de Dieu ? Qui était le Christ ? Nos universités disposent-elles de l’esprit critique suffisant pour faire face ? Vers quoi allons-nous ? L’islam est-il « une maladie sur le point de terrasser tout le monde » ?  Autant de questions, autant de réponses. Les réponses d’un homme pour qui Dieu ne s’est pas révélé et qui ne parle pas aux hommes, mais dont les hommes ne cessent de parler.

    En bref, « l’Occident doit avoir plus de couilles, plus de cerveau et plus de morale » et l’islam ne représente en somme un danger que pour ceux qui l’ignorent. Pour Sami Aldeeb, l’islam est avant tout un système durement légaliste et la liberté d’expression dans les pays musulmans est le premier des remèdes à ce qu’il n’a pas peur de désigner comme une maladie.

     

     

    ******************************

    Entretien avec le Dr. Sami Aldeeb

    Entretien complet audio(autre lien) :  Entretien avec le Dr. Sami Aldeeb

    Une interview pleine d’évidences et de bon sens. 

     

    Extraits textes principaux : « Il faut mettre des garde-fous en disant aux musulmans que nous ne tolérerons pas les éléments négatifs de leur texte. Je dis aux musulmans: « si vous voulez être digestes et acceptables pour la société, il y a beaucoup de choses du coran que vous devriez mettre à la poubelle. Il faut aller jusqu’à désacraliser le Coran et Mahomet. Si vous ne faites pas cela, vous serez piégés pour toujours».

    Le Coran est une copie de l’Ancien Testament. On y trouve la même idéologie. Le refus de la liberté individuelle, la violence, les sanctions prévues par la Bible, vous allez les retrouver dans le Coran. C’est la même chose. On a l’avantage avec les Juifs qu’ils ne sont pas très nombreux. S’il y avait autant de Juifs que de Musulmans, on aurait probablement eu des catastrophes, comme avec les Musulmans [NDLR : on en a eu des catastrophes dues aux juifs, les deux guerres mondiales par exemple].

    On a le même problème avec le judaïsme et l’islam du fait que les textes sacrés sont des textes légaux. Le Christ, lui, se foutait royalement de la loi. C’est un moralisateur pas un législateur. Le problème avec Moise et Mahomet, avec l’Ancien Testament et le Coran donc, c’est que ce sont des textes législatifs. Et si vous leur donnez une légitimité divine, vous les rendez imperméables à la société et il devient impossible de les adapter.

    La solution est simple et compliquée à la fois. Il faut désacraliser les textes. Vous savez, quand vous êtes face à un serpent, ça ne sert à rien de lui couper un petit bout de la queue. Il faut lui écraser la tête. Si vous ne balayez pas le concept traditionnel de la révélation, nous sommes foutus.

    Quelle est votre vision de l’avenir ?

    Elle est tout à fait pessimiste. Je pense que la génération actuelle est perdue. Elle a digéré tout le poison de l’enseignement religieux depuis des siècles. Est-ce qu’on a la possibilité d’avoir une nouvelle génération ? Il n’y en a pas la volonté.

    L’islam est un problème spécifique. Il faut enseigner à nos générations : on ne traite pas avec l’islam comme on traite avec n’importe qui. Leur idéologie est tout à fait différente et ça nécessite une connaissance. En Occident, malheureusement, ils ne se sont pas préparés, et ils ne voudront pas le faire aujourd’hui face à la déferlante islamique. Toutes nos universités occidentales ont complètement fait faillite sur ce plan.

    Nous sommes en train de payer la politique de l’autruche. Il n’y pas de courage chez nos politiciens et chez nos professeurs. Nos universités ne rendent aucun service au contraire. Elles aident à l’aveuglement général et mènent toute la société occidentale à sa perte.

    Aucune faculté de droit suisse n’enseigne le droit musulman, aucune n’indique où est le problème. Il faut une refonte totale et préparer une nouvelle génération de juristes capable d’identifier le mal. Comment voulez-vous gérer une société avec 400.000 ou 500.000 musulmans ? (ndlr : la Suisse). Il faut quand même que vous sachiez ce qu’ils pensent, ce qui rode dans leurs têtes, ce qu’ils enseignent dans leurs mosquées…

     

    Ne craignez vous pas que l’occidental finisse séduit par l’islam s’il se met à l’étudier ?

    J’ai rencontré un grand professeur arabe d’Afrique du Nord; qui a une position importante dans son pays. Il m’a dit ‘ »Tant que les musulmans croient que le coran est la parole de Dieu, il n’y a aucun progrès possible. Je lui ai demandé : « mais c’est extraordinaire , vous l’avez écrit ou ? ». Il m’ a répondu : « Mais vous êtes dingue ou quoi, vous voulez ma mort ? »

     

    Êtes vous en train de nous dire que l’islam règne par la terreur ?

    Oui. Regardez la ligue arabe. En 1976 elle a adopté un projet de loi dans lequel il est écrit : « toute personne qui quitte l’islam doit être mise à mort. C’est une déclaration officielle que l’islam règne par la terreur.

    Je prophétise la fin de l’islam :

    le problème est que c’est une religion légaliste, et c’est ce qui les perdra.

    La fin de l’islam, ca commencera par une nation qui dira

    « on en a ras-le-bol de l’islam. »

    Et puis une autre nation…, et encore une autre ... 

     

    On va assister à une implosion de la société islamique,

    parce que les gens sont exaspérés par cette religion.

     

    **************************************

     

    « Le danger des ondes électromagnétiques - 5G - Compteurs communicants - WifiChanson pour MACRON »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


Tweets by cardinales1