• Au FIL des JOURS

     ICI on ne se SOULAGE PAS !!

    on s' informe !!

    Au FIL des JOURS

     

    Au FIL des JOURS - mes publications

     

  • Euthanasies de personnes âgées - coronavirus en France

     

    06 avril 2020

    Dramatique augmentation des euthanasies

    de personnes âgées malades du coronavirus en France

    Dans Présent du 31/3/2020, une infirmière témoigne sur le fait qu’au service des urgences d’un grand hôpital parisien, des patients ayant des difficultés à respirer, en général sans antécédents médicaux et qui auraient dû être mis en réanimation sous respirateur artificiel ne l’ont pas été faute de place (par la faute de tous les gouvernement qui depuis des années, ont réduit le nombre de places en réanimation et qui devront en rendre des comptes).

    C’était déjà grave mais il y a pire. Au lieu de recevoir des médicaments visant à diminuer leur douleur dans l’attente de trouver une place, des infirmières ont reçu un protocole de sédation systématique prévoyant des doses mortelles pour ce type de patients qui pouvaient encore largement être sauvés. Les doses en question étaient notamment de 1 mg de morphine par heure soit 24 mg par jour, ce qui est suffisant pour tuer très rapidement une personne âgée. On y ajouté de plus 24 mg par jour d’hypnovel (mortel à partir de 30 mg par jour).

    On comprend pourquoi il y a déjà 2 000 morts du covid 19 rien que dans les EHPAD alors qu’en Russie, tout âge confondu, pour un pays de 146,8 millions d’habitants (contre 67,7 millions d’habitants en France avec les régions et collectivités d’outre-mer), on comptait, au 4/4/2020, 43 morts. En Hongrie, on compte 34 pour 9,8 millions d’habitants. En Pologne, il y 79 morts pour 38,4 millions. La Slovaquie est un pays très sûr car il n’y a pour l’instant aucun mort pour 5,5 millions d’habitants. Toutes ces données ont été publiées par l’OMS (rapport n. 76 du 5/4/2020).

    Les chiffres en eux-mêmes montrent un taux de mortalité très anormalement élevé en France qui laissaient supposer un manque gravissime de moyens et de possibles euthanasies très nombreuses. Le témoignage de cette infirmière ainsi que le décret du 28 mars qui permet aux généralistes de prescrire du rivotril réservé normalement aux hôpitaux (c’est un sédatif puissant) confirment qu’il y a des euthanasies très nombreuses sur des malades âgés en France. Des centaines? Des milliers? Une enquête doit être menée au plus vite pour le savoir et pour condamner celui (ceux) qui ont osé mettre un place ce protocole criminel.

    Et le gouvernement ose se vanter qu’il commence à y avoir moins de personnes en réanimation. Mais on préférerait qu’ils y en ait plus et qu’elles soient encore en vie!

    On note des taux de mortalité atrocement élevés en Italie (12,3% des malades), en France (11,0%) en Espagne (9,3%), en Iran (6,2%), au Royaume-Uni (9,4%), aux Pays-Bas (9,5%) et en Belgique (6,8%), ce qui laisse aussi supposer un très important manque de moyens ou/et un très grand nombre d’euthanasies.

    Les scientifiques (les vrais, ceux qui sont sur le terrain) pensent que le covid 19, traité normalement, entraîne des taux de mortalité de 0 à 2%, pas plus.

    Le covid 19 peut donc être mortel. Mais le plus grand fléau, ce sont nos gouvernements euthanasiques qui prétendent que le covid 19 est plus mortel qu’il ne l’est pour cacher leurs mauvaises pratiques (places en réanimation très insuffisantes ou/et nombreuses euthanasies).

    La protestation populaire contre ces scandales doit donc s’accentuer.

    G. Paume 

    MEDIAS-PRESSE.INFO

     

    ***********************************

    En complément:

    Gouvernement et coronavirus : ouverture à l’euthanasie déguisée

    en recommandant des usages létaux du Rivotril

    Alors que les médecins n’ont toujours pas le droit de prescrire l’hydroxychloroquine à leurs patients, par le décret n° 2020-360 du 29 mars 2020 émanant du ministères des Solidarités et de la Santé et signé par le premier ministre Edouard Philippe, les médecins peuvent prescrire les spécialités Rivotril sous forme injectable aux patients atteint de corona et les pharmacies internes des Ehpad peuvent se le procurer pour injection. La prescription a pour objectif la prise en charge palliative, c’est-à-dire sans soins actifs, de patients confrontés à un état d’asphyxie et ne pouvant pas être admis en réanimation et pour lesquels une décision de limitation de traitement actif à été prise.

     

    En clair, avec l’autorisation du gouvernement, n’importe quel médecin seul pourra injecter du Rivotril en injection intraveineuse. Or, à la base, c’est un anti-épileptique pris par voie orale. En 2011, la prescription de ce médicament dangereux a été retreinte à seulement quelques médecins. Les effets indésirables sont particulièrement accrus chez les personne âgées : c’est un arrêt respiratoire.

    Jean-Yves Le Gallou@jylgallou

    171 médecins ont appelé à voter en évoquant le serment d'Hippocrate (sic!) : aujourd'hui leur interdit certains traitements () et ouvre largement l' en recommandant des usages létaux du @tvlofficiel @MartialBild @BlaiseElise https://twitter.com/myrtille751/status/1245976393109909504 

     

    Par ce décret est donc légalisé la possibilité pour un médecin, et ce décret vise particulièrement les médecins des patients en maison de retraite, d’injecter une substance qu’il sait être mortelle, entraînant un arrêt respiratoire complet en dix heures. 

    Ce décret mortifère permettant aux médecins de prescrire une substance souvent létale pour les personnes âgées est à mettre en parallèle avec l’interdiction de prescrire, pour lutter contre le Covid-19, de l’hydroxychloroquine pour ces mêmes médecins. Toute l’hypocrisie du gouvernement Macron-Philippe clamant sur les plateaux télé leur volonté de sauver des vies, toutes leurs gesticulations de communication, les malades transportés sous les caméras d’un bout à l’autre de la France, ne sont que des leurres destinés aux masses confinées et paniquées.

    Pour le gouvernement Macron-Philippe, sous couvert de lutte contre le coronavirus et profitant de l’état d’urgence, c’est la culture de mort avant tout et en avant toute !

     

    ****************************

    07 avril 2020

    Le Dr. Nicole Delépine balance tout sur le décret du 28 mars autorisant l'euthanasie par Rivotril !

     

     

    Rappel de publication du 03/04/2020

    Dr Serge Rader - "On achève nos personnes âgées dans les ehpad par sédation Rivotril"

    Dr Serge Rader - "On achève nos personnes âgées dans les ehpad par sédation Rivotril"

     

    ***********************************

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
Tweets by cardinales1